« Dorothée Cambier, cadette d’Yves Cambier, voit le monde le 21 août 1967 à Renaix (B) au sein d’une famille artiste nombreuse.
Son père, issu du monde de la filature et du textile, lui en aura transmis les riches couleurs.

Dès les premiers jours en compagnie de sa mère, notre protagoniste se voit bercée par le contact de la nature et de l’eau qui deviendront des éléments phares pour son bien-être personnel et sa capacité à s’exprimer sur des toiles.

C’est après des études d’architecture d’intérieur, un travail dans la création et la naissance de deux fils que cette mère de famille se lance dans l’animation d’ateliers artistiques en belgique. Cela lui permet de reprendre petit à petit le fil de ses passions: la peinture et la sculpture tout en restant connectée à ses sources d’inspiration.

La constante recherche d’innovation et une imagination sans précédent mêlés à des activités sportives mèneront à une idée relativement particulière: la peinture subaquatique. En cas d’absence d’intempéries, ses activités se feront… sous l’eau. L’expression de ses émotions sera retranscrite sur la toile et non le monde marin qui l’entoure.

Pour Dorothée, l’Art est un ressenti, un langage, une émotion, une expression et souvent un message. Depuis qu’elle a repris sa passion, les expositions se sont multipliées allant de la Belgique à la Hollande en passant par la France. »

Menu